[FRsAG] Le télétravail (Was: Deux annonces Canon)

David Mercereau david at mercereau.info
Mar 19 Nov 12:03:49 CET 2013


Bonjour Stéphane,

Une partie de ces problèmes (machine à café, séparation des  
environnements...) peut se résoudre avec le Coworking (ici au mans :  
http://ruchenumerique.wordpress.com) et pour prendre un exemple non  
urban je sais qu'il y a des initiatives de ce type en Ardèche mais  
c'est évident qu'il en faudrait plus !

David

Stéphane Dupille <stephane.dupille at cryptolog.com> a écrit :

> Hello,
>
> Le télétravail c'est bien, mais il ne faut pas mettre la tête dans  
> le sable, il y a des inconvénients :
>  - ça ne convient pas à tout le monde. Moi par exemple, j'ai besoin  
> d'avoir un environnement de travail clairement séparé de mon  
> environnement perso, et la demi-heure pour aller bosser est un sas  
> entre les deux environnements ;
>  - les discussions autour de la machine à café le matin apportent  
> mine de rien plein d'idées : c'est plus facile de troller en live  
> que sur IRC ;
>  - comprendre ce qui motive les gens, s'ils vont bien, s'ils  
> s'épanouissent dans leur boulot, s'ils s'emmerdent, etc. ne peut pas  
> se faire à distance, car la plupart des signes qui montrent que  
> qq'un est démotivé ne sont pas verbaux (n'oublions pas que le  
> management, c'est aussi (surtout !) cet aspect) ;
>  - il y a des métiers qui se prêtent plus au télétravail que  
> d'autres (OK, l'admin sys s'y prête) ;
>  - il faut que le télétravailleur soit suffisamment expérimenté pour  
> avoir l'autonomie suffisante pour bosser (un stagiaire (qui est là  
> pour apprendre, pas pour bosser) ne peut définitivement pas  
> télétravailler) ;
>  - il faut que le télétravailleur connaisse suffisament la boite et  
> ses procédures pour savoir qui contacter, comment, pourquoi, et donc  
> que ses points d'interaction avec le reste de la boite soient  
> parfaitement formalisés (après tout est plus facile dans une boite  
> de 10 que dans une boite de 30.000 personnes), car à distance, tout  
> est plus formel.
>
> Maintenant, n'allez pas croire que je suis contre le télétravail,  
> mais que ce n'est pas forcément la panacée, et qu'il faut vraiment  
> en comprendre les limites et l'encadrer correctement. A minima je  
> pense qu'il faut que toute l'équipe se retrouve au moins une fois  
> par semaine, et pour ça, il faut des locaux (ça peut très bien être  
> des locaux d'une pépinière d'entreprise dans le cas d'une startup).  
> Et si les gens sont loin, mine de rien, ça fait un budget transport  
> non négligeable. Pour des besoins ponctuels on peut s'en passer,  
> mais à la longue, ce n'est AMHA pas jouable de ne pas se voir  
> régulièrement.
>
> Et du coup, il faut que le management de la boite soit formel, que  
> les procédures soient formalisées, que le poste soit correctement  
> encadré, pour que le télétravail se passe bien. Et le management,  
> c'est souvent le parent pauvre dans la plupart des boites dans  
> lesquelles j'ai bossé. Bref, c'est pas gagné... Des Michael Scott,  
> mine de rien, j'en ai connu beaucoup...
>
> Le 18 nov. 2013 à 18:42, Wallace <wallace at morkitu.org> a écrit :
>> Après clairement il faut faire du télétravail avec des personnes de
>> confiance car
>> beaucoup sont séduits mais soit déprimes de se retrouver seul, soit ne
>> sont pas
>> sérieux et font moins que la normal.
>
> Je suis d'accord avec ça, sauf pour ceux qui en font moins que la  
> normale. Le présentiel a un inconvénient : on a tendance à juger les  
> gens à leur présence plus que sur la somme du travail accompli. Du  
> coup, on a tendance à croire que ceux qui restent tard en font plus  
> que celui qui part à 17h parce qu'il a déjà fini son boulot de la  
> journée. Alors qu'en télétravail, si le suivi est fait correctement  
> (et il doit l'être !), on n'a plus ce biais et on peut juger  
> véritablement à la somme de boulot accompli. Du coup, ceux qui ne  
> font rien en télétravail, ça se voit assez vite.
>
> Pour ceux qui dépriment seuls, c'est une réalité. C'est pour ça que  
> je pense qu'il faut se voir régulièrement. Sans parler du fait qu'il  
> faut souder une équipe, et pour ça, rien de mieux que la bière le  
> soir, ce qui ne peut définitivement pas se faire à distance.
>
> J'avais un pote quand il télétravaillait, qui se forçait tous les  
> matins à prendre une douche, se raser, descendait au bistro d'en bas  
> prendre un café, et après remontait chez lui pour bosser, et s'il ne  
> faisait pas tout ça, était incapable de se mettre au boulot. Il  
> avait besoin d'un sas entre le perso et le boulot. Tout ça pour dire  
> que le télétravail, ce n'est pas aussi simple que de décréter que le  
> type reste chez lui.
>
> Mes deux centimes.




More information about the FRsAG mailing list